J’ai peur de sortir du placard

17 février 2020 - Marie-Pier Tremblay

Par Agatha*, 17 ans

 

Je suis bisexuelle et personne ne le sait. J’en suis certaine depuis le début de mon secondaire 5, mais j’avais déjà des doutes depuis le primaire. J’avais déjà eu quelques « crushs » sur des garçons, mais j’ai toujours pensé que ceux que j’avais sur des filles n’étaient que de très forts liens d’amitié. Je me rends compte à présent que ce n’est pas seulement de l’amour platonique lorsque les papillons dans le ventre s’en mêlent !

Ça me fait toujours bizarre d’utiliser le mot « bisexuelle ». Je crois que je ne l’ai jamais encore dit à voix haute, même seule. Il faut dire que j’ai cru pendant longtemps que j’étais hétéro, parce que j’avais déjà aimé des garçons auparavant. Ensuite, lorsque j’ai réalisé que j’étais en amour avec une fille pendant mon secondaire, je me suis dit que j’étais lesbienne.

Le même cycle s’est reproduit chaque fois que je remarquais quelqu’un, jusqu’à temps que je déduise que je devais aimer plus d’un genre !

Je suis fière de qui je suis, mais je ne peux m’empêcher d’imaginer le pire en ce qui a trait à mon imminente sortie du placard. J’ai peur que mes amis me traitent différemment, comme si j’allais devenir une intruse, ou alors qu’un malaise s’installe avec mes amies filles et qu’elles pensent que je suis attirée par elles, ce qui n’est clairement pas le cas. Par contre, je sais que mes amies les plus proches me supporteront peu importe ce qui arrivera et qu’elles sont pro-LGBT+.

Pour ma famille, c’est une autre histoire. Ma mère n’a jamais émis de commentaires homophobes et supporte plusieurs artistes de la communauté, tout comme ma soeur. Mais ma famille élargie est très peu tolérante. Mes cousines et cousins, ainsi que certains de leurs parents, ont souvent des propos peu respectueux envers les gais et lesbiennes.

« Fif » « gouine » et « tapette » font partie de leur vocabulaire courant et les stéréotypes affluent lorsque le sujet est abordé. Ce ne sont pas des personnes méchantes, au contraire, mais leur éducation me rend assez mal à l’aise. Je n’ai pas le courage de leur dire d’arrêter d’utiliser ces termes par peur qu’ils découvrent mon secret.

À cause d’eux, j’ai déjà pensé à ne jamais faire mon coming out. Après tout, je peux me fondre dans la masse et ne sortir qu’avec des garçons. Mais je ne devrais pas m’empêcher de vivre ma vie pour quelques personnes durant les réunions familiales (oups !). J’ai donc décidé de l’annoncer à mes meilleures amies bientôt. Il ne me reste qu’à trouver le bon moment, ce qui n’est pas nécessairement facile. Mais le temps se présentera, j’en suis certaine !

*nom fictif par souci de confidentialité

Réflexion de la psychologue Sophie Leroux :

Avoir peur de « sortir du placard », c’est une réaction normale. Cela implique de s’afficher tel que l’on est… au risque de déplaire aux autres ! Le rejet est généralement la pire crainte anticipée. On peut alors se questionner sur ce que ça implique pour soi de rester dans l’ombre ou de vivre ouvertement son orientation sexuelle.

À l’adolescence, ce défi est encore plus grand en raison du besoin d’être accepté socialement. À cette période, il n’est pas toujours simple de connaître son orientation sexuelle, généralement définie par l’attirance sexuelle ou amoureuse. Pourquoi ? Notamment en raison de la grande variété d’orientations possibles ! Par conséquent, le processus pour

reconnaître et accepter son orientation sexuelle sera plus ou moins long selon chaque individu. Lorsqu’on se sent prêt à en parler, la façon d’en informer les autres peut varier selon le contexte et les enjeux. S’exposer graduellement est une excellente stratégie. On débute avec une ou quelques personnes de confiance. Nommer son malaise est généralement aidant. Puisque la réaction des autres n’est pas toujours celle prévue (dans le bon ou le mauvais sens !), il sera utile de se préparer en imaginant différentes formes de réactions et de réponses. Se référer à des associations ou regroupements selon l’orientation sexuelle peut également aider.

 

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :