Espace publicitaire

Génération Z : Un pas en avant, trois en arrière

21 octobre 2022 - Rosalie Mimeault-Morency

Photo : Rosalie Mimeault-Morency

J’ai l’impression de reculer dans le temps, et ça ne me réjouit pas. On est loin de mon rêve de voir les Beatles en concert, de participer au mouvement hippie des années 70 ou de vivre l’ambiance divertissante des années 80. C’est plutôt une actualité déprimant qui nous ramène en arrière.

Des exemples ? La Cour suprême des États-Unis remet en cause le droit constitutionnel à l’avortement, pourtant instauré en 1973. Un peu partout à travers le monde, les têtes dirigeantes de l’extrême droite montent en popularité.

Que ce soit en France, au Brésil ou bien en Pologne, ces partis remettent
en question le mariage homosexuel et l’accès à l’immigration, entre autres.
Je sens que l’étau se resserre sur des droits acquis il y a longtemps. Ça me fait
frissonner. Jusqu’où ces partis figés dans le passé feront régresser la société ?
Ce qui me surprend le plus, c’est de voir qu’un grand nombre de personnes adhèrent à ces idéologies.

Le monde se modernise à la vitesse de l’éclair, à coup de métavers et de robots serveurs, mais les mentalités, elles, sont difficiles à changer. Ce n’est visiblement pas d’un claquement de doigts que nous vaincrons des idées rétrogrades en vogue depuis des siècles. Parfois, je trouve étourdissant et décourageant de réaliser combien de chemin il reste à parcourir pour atteindre un monde plus juste et plus tolérant.

Vous a-t-on déjà servi des arguments du genre « Ça fait longtemps que les femmes sont égales aux hommes » ou « Les patentes d’orientation sexuelle et d’identité de genre, c’est juste pour avoir de l’attention » ? Je pense qu’en s’y prenant respectueusement, on peut faire réfléchir ces personnes. En tout cas, il vaut toujours mieux essayer que de ne rien dire, non ?

Je garde espoir. À force de remettre en question les idées conservatrices, les mentalités évolueront. C’est ce qu’ont fait mes idoles des années 70 et 80, comme David Bowie ou Marina Abramović. À nous de continuer le mouvement ! 

Pour joindre notre chroniqueuse : rosalie.morency@curiummag.com

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous sentir impuissant.e.s face aux décisions prises par nos dirigeants ? Vous pouvez lire l’article de Rosalie à ce sujet : S’impliquer, c’est aussi une affaire de jeunes !

 

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :