Espace publicitaire

Je suis tannée du code vestimentaire (et c’est devenu viral)

21 octobre 2022 - Jade, 16 ans

Un mois avant la fin de mon secondaire 5, la directrice de mon école a fait un « discours » sur le code vestimentaire. Elle a tenu des propos irrespectueux et méprisants sur le style de certaines élèves, allant même jusqu’à juger de la crédibilité d’une fille selon la longueur de sa jupe.

J’ai écrit un statut sur Facebook. D’abord, parce que je voulais m’assurer que je n’étais pas la seule qui trouvait ces propos déplacés. Ensuite, parce que  je suis tannée que l’habillement des filles dépende du regard des gars.

Ma publication a été partagée plus de 700 fois. J’ai même été contactée par plusieurs journalistes pour témoigner dans les médias.

L’égalité des genres et les enjeux féministes me tiennent à coeur depuis longtemps. Le code vestimentaire, ça ne passe pas avec moi. Je sais qu’il doit y avoir des règlements à l’école, mais je voudrais qu’on cesse de mettre l’accent sur les interdits. J’ai envie de pouvoir mettre des shorts sans risquer qu’on me retourne chez moi parce que ma tenue n’est pas « décente ».

Depuis le début de mon secondaire, je n’ai jamais eu peur de prendre la parole et de m’offusquer lorsque les femmes se font dire d’aller se changer « pour ne pas déranger les garçons ». Et j’en suis fière.

Par contre, même après cinq ans, je constate que nous sommes toujours à la case départ ! Lorsque l’été arrive, la direction refait sa fameuse « allocution » sur la tenue vestimentaire. Leur message commence par : « Bon ! Là, les filles… ».

Oh ? Parce que c’est NOUS qui devons faire attention à notre façon de nous habiller ? Malgré ce qu’on veut bien nous faire croire, le code vestimentaire ne s’applique pas à tout le monde. Il s’adresse uniquement à nous, les filles.

Heureusement, de plus en plus de personnes prennent la parole. Les filles se tiennent entre elles, les gars nous soutiennent aussi, certain·e·s profs interviennent…

Après ma prise de position, on m’a rappelé qu’il restait peu de temps à mon parcours au secondaire, que ça ne servait plus à rien de me frustrer comme ça. C’est faux. Je l’ai fait pour la petite de secondaire 1 qui, comme moi, veut faire changer les choses. 

Après avoir lu le témoignage de Jade, Rose Moisan-Paquet, doctorante en sociologie dont le mémoire porte sur le code vestimentaire, propose cette réflexion :

La viralité du message de Jade montre bien qu’elle n’est pas la seule à trouver les codes vestimentaires scolaires dépassés et sexistes. Comme elle le mentionne, les règles des codes vestimentaires scolaires sont discriminatoires en elles-mêmes. En d’autres mots, elles ciblent les filles et les vêtements associés à la mode féminine, comme la longueur des shorts et des jupes, ou la largeur des bretelles.

Les filles sont ainsi directement concernées par ces règles, qui s’accompagnent de mesures d’application et de sanctions. Ce sont donc elles qui doivent se changer, soit avec leurs propres vêtements
ou avec des vêtements récupérés dans les objets perdus de l’école. Elles se font parfois renvoyer chez elles, manquant du temps
d’apprentissage, sous prétexte que leur tenue n’est pas adéquate.

Les règles encadrant l’habillement scolaire stipulent qu’elles visent à ne « pas déconcentrer les garçons ». Cette logique était d’ailleurs au
coeur des discours ayant mené à l’adoption des codes vestimentaires au Québec. Elle l’est tout autant dans les propos de certain·e·s membres du personnel scolaire, particulièrement ceux et celles qui interviennent auprès des élèves dont l’habillement transgresse ces codes.

Soulignons toutefois les efforts de remise en question de ces règles discriminatoires. Il y a le cri du coeur de Jade, mais aussi le mouvement des carrés jaunes, qui a fait beaucoup parler en 2018, et toutes ces filles qui s’y opposent chacune à leur manière dans un esprit de sororité.

Vous voulez répondre ? Vous avez une histoire à raconter ? Un truc à partager ? Écrivez-nous redaction@curiummag.com !

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :