Les somnambules et le neurone de la douleur

21 juillet 2017 - Rédaction Curium

Illustration : Yohann Morin

Se pincer pour savoir si on est en train de rêver ? Si vous êtes somnambule, oubliez ça.

C’est que plusieurs somnambules ne ressentent pas la douleur lorsqu’ils se blessent, même gravement. Ils peuvent subir une fracture et ne rien ressentir… du moins, jusqu’au lendemain matin.

Des scientifiques de l’Université de Montpellier, en France, se sont penchés sur ce curieux phénomène, et ils ont démontré que la chose est courante.

Paradoxalement, les somnambules souffriraient davantage de migraines très intenses et de douleurs chroniques durant le jour. Une anomalie que les chercheurs expliqueraient notamment par un dysfonctionnement du neurone « de la douleur ».

Philippe Marois, Bouchra Ouatik

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍