Vol perturbé

16 mars 2016 - Rédaction Curium

Pas toujours faciles, les voyages dans le Sud ! Parlez-en aux bernaches, aux sternes arctiques et autres aventuriers à plumes…

Qu’est-ce qui donne le signal de départ aux oiseaux migrateurs ? C’est leur système endocrinien. Ces organes qui sécrètent des hormones chez les petites bêtes à plumes sont très sensibles à la lumière. Le nombre d’heures d’ensoleillement (la photopériode) agit directement sur leurs hormones. Depuis 600 ans, la photopériode n’a pas bougé d’un iota. Le climat, par contre, change. Et c’est là où les choses se gâtent…

La lumière peut aussi avoir un effet sur la trajectoire des oiseaux. L’éclairage nocturne tue de 100 millions à un milliard d’oiseaux migrateurs chaque année, estime l’organisme Fatal Light Awareness Program (FLAP) basé à Toronto.
 

 

Voici quelques oiseaux du Québec particulièrement touchés par ces problématiques:

6
Le martin pécheur d’Amérique. Credit: Claude Lafond
2
La paruline flamboyante. Crédit Jean-Philippe Gagnon.
1
La paruline à flancs marron. Crédit: Jean-Philippe Gagnon.

 

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :