Espace publicitaire

Complots :les gros secrets ne restent jamais secrets.

16 septembre 2020 - Mathieu Charlebois

Si Sarah a un kickkick sur Gab, et qu’elle en parle à Jade et Alexis, combien de temps faudra-t-il avant que toute l’école soit au courant ? Si les choses n’ont pas trop changé depuis mon époque, je dirais… un après-midi. Je pense toujours à ça quand on me parle de complots.

Je suis fasciné par les complots. J’essaie toujours de figurer comment ça marcherait si c’était vrai. Chaque fois, l’organigramme prend rapidement de l’ampleur. Prenons, par exemple, ceux qui prétendent qu’on veut nous injecter une micropuce cachée dans un vaccin contre la COVID-19. Vaccin qui n’existe toujours pas, rappelons-le.

Il faudrait produire, en secret, sept milliards de micropuces et les insérer, aussi en secret, dans autant de doses de vaccin. Imaginons que c’est possible de le faire avec dix usines de micropuces et dix usines de vaccins qui emploient chacune 200 travailleurs. Ça ferait déjà 4 000 personnes qui doivent garder le secret. Et ce n’est pas tout ! Si les micropuces récoltent des données, ça va prendre une base de données. Des serveurs. Des codeurs. Pour espionner ses sept milliards d’abonnés, Facebook a besoin de 48 000 employés, mais imaginons que c’est possible de s’en tirer avec seulement 1 000. Et ce n’est pas tout ! Il faut mettre les gouvernements dans le coup. Si une dizaine de personnes sont au courant dans chacun des 195 pays de l’ONU, ça fait 2 000 personnes. Nous voilà rendu à un total d’au très très minimum 7 000 complotistes. Et ce n’est toujours pas tout ! Parce que les médias sont complices aussi. Et Bill Gates. Et le chat de Bill Gates. Et, et, et…

Bref, tout ce que ça prend pour que ce plan infaillible fonctionne, ce sont des infrastructures massives que personne ne remarque, et le silence de milliers de complices. C’est dans la poche !

Les amateurs de complots répètent sans cesse qu’il faut douter de tout… avant de proposer des théories auxquelles il faut éviter de réfléchir trop longtemps sinon elles s’écroulent. Ils tentent d’expliquer le monde par des forces obscures avec des plans complexes, alors que la vie sur Terre est généralement chaotique et inexplicable. Ils passent alors à côté de vrais complots, plus petits, bien réels, et à peine cachés. Des lois qu’on change pour accommoder une grosse entreprise. Des politiciens qui nomment leurs amis à des postes importants. Un refus de s’attaquer aux changements climatiques parce que c’est trop difficile et que les pétrolières n’aimeraient pas ça.

D’ailleurs, parlant d’aimer… paraît que Gab trouve aussi Sarah pas mal de son goût. Mais chhhhhut, c’est un secret.

Mathieu Charlebois

Blogueur et auteur d’humour

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :