Malaysia Airlines: qu’est-il arrivé?

18 février 2019 - Marie-Pier Tremblay

 

Disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines : la science à la rescousse de l’enquête.

C’est le plus grand mystère de l’histoire de l’aviation. Le 8 mars 2014, le vol MH370, un Boeing 777 avec 239 personnes à bord, devait relier Kuala Lumpur, en Malaisie, à Pékin, en Chine. Il disparaît subitement peu après le décollage en ne laissant pratiquement aucune trace. Comment un avion de cette taille a-t-il bien pu se volatiliser ?

BONNE NUIT, MALAYSIA 370

00 h 42

Le vol MH370 s’élance sur la piste malaisienne et décolle normalement. Il prend son altitude de croisière à 11 000 mètres. Direction Pékin.

1 h 19

L’avion s’apprête à quitter l’espace aérien malaisien. Lors de son dernier échange avec la tour de contrôle, le pilote dit : « Bonne nuit, Malaysia 370 ».

1 h 21

Le transpondeur, un système qui permet de communiquer avec le sol, s’éteint. Le Boeing disparaît des écrans radars.

6 h 43

Arrivée prévue à Pékin. Personne ne sait où se trouve l’avion.

7 h 24

La Malaysia Airlines annonce la disparition de l’avion aux médias. C’est une onde de choc à travers le monde.

QUE SAIT- ON DE SOURCE SÛRE ?

Les données de radars militaires – les ondes sont émises par les radars et rebondissent sur les objets détectés – montrent que l’avion a changé de cap et effectué plusieurs virages en volant exactement sur la frontière aérienne entre la Malaisie et la Thaïlande.

En étudiant les informations provenant de satellites, les scientifiques ont observé que le système de communication de l’avion, bien que coupé, continuait de répondre au satellite sensé vérifier sa position dans le ciel. Une fois par heure, le vol MH370 émettait un « ping ». Un message vide, sans aucune information, qui confirmait que l’avion était toujours en vol. Le dernier « ping » aurait été envoyé à 8 h 11. C’est donc dire que l’avion aurait continué à voler jusqu’à épuisement du carburant.

Après quatre ans de recherche, plus de 120 000 kilomètres carrés de fonds marins (océan Indien) ont été passés au peigne fin. Une vingtaine de débris de l’appareil ont été retrouvés. Le plus gros morceau, découvert à l’île de la Réunion en 2015, est un bout d’aile.

DISPARITION : CE QUE LA SCIENCE NOUS DIT

Accident ? Incendie ? Acte terroriste ? Suicide ? Missile militaire ? Que s’est-il vraiment passé ? On spécule sur des théories farfelues pour expliquer ce mystère. Et si plusieurs questions restent sans réponses, les travaux de scientifiques permettent néanmoins d’écarter certaines hypothèses.

L’analyse des débris a notamment permis de conclure que l’avion est descendu à une vitesse extrêmement élevée. Soit l’engin a percuté violemment la mer, soit il a explosé en vol. La petite taille des débris laisse effectivement supposer que l’impact a été si intense que la carcasse de l’appareil s’est désintégrée.

Le bout d’aile repêché à La Réunion a également été étudié minutieusement. Les pièces métalliques montrent qu’au moment de l’impact, le volet de l’aile était droit, donc en position de vol. Si ce volet avait été en position d’atterrissage ou d’amerrissage, il aurait été replié. Il n’y aurait donc pas eu de tentative d’amerrissage en douceur.

Pourquoi l’avion aurait-il effectué une chute libre ? Ça, on l’ignore toujours… Finira-t-on par découvrir la vérité sur ce qui s’est réellement passé cette fameuse nuit du 8 mars 2014 ? Les scientifiques continuent de ratisser les fonds marins à la recherche d’indices…

Texte : Sybille Pluvinage

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

Une réponse à “Malaysia Airlines: qu’est-il arrivé?”

  1. Anonyme dit:

    ❣️❣️J’ai entendu parler de ça il y a quelques mois,merci de clarifier l’histoire!!