Le projet UVolt

8 octobre 2015 - Rédaction Curium

antony

Vous souvenez-vous du projet d’Antony? Un cellulaire qui se recharge avec la simple chaleur de votre main? Après avoir gagné plusieurs prix à Expo-Sciences avec ce gadget, Antony Diaz a créé son entreprise: UVolt. Et cette compagnie vient de remporter, cette semaine, le deuxième prix d’un concours de jeunes entrepreneurs: le Montreal’s Start Up Challenge.

Vous désirez relire l’entrevue? Elle est ici:

Curium : D’où vient l’idée de recharger au toucher ?

Antony Diaz : une gagnante du Google Science Fair, Ann Makosinski, a conçu une lampe de poche qui s’allume avec la chaleur de la main. Ça nous a inspirés. On a décidé d’inventer un chargeur de téléphones cellulaires qui fonctionne de la même manière.

Quel est le principal intérêt de cette invention ?

AD : Tout le monde a un téléphone cellulaire ! Avec un chargeur thermique, on ne dépend plus de l’électricité et on utilise une énergie renouvelable. C’est plus durable et accessible à tous.

Quelle a été la première étape ?

AD : Trouver l’endroit de notre corps qui dégage le plus de chaleur. Mais… hum… le rectum… ça ne marchait pas. 🙂 La main, c’était ce qu’il y avait de plus pratique !

Comment fonctionne le gadget?

AD : Il est basé sur l’effet Seebeck* : la différence de température entre le chargeur (à la température ambiante) et notre main est suffisante pour générer une tension électrique de 0,3 volt.

Est-ce suffisant pour charger un cellulaire ?

AD : Non ! Il faut cinq volts pour charger un cellulaire. C’est pourquoi nous avons dû dessiner et construire nous-mêmes un circuit qui augmentait la tension. Le soudage du circuit… houla ! C’était tout un défi !

Pour deux ados de cinquième secondaire, créer un chargeur qui fonctionne au toucher, c’est ambitieux…

AD : Oui ! Au début de l’expérience, personne n’y croyait. À l’école, on nous disait : « C’est une idée de fou » ! Avec ce projet, j’ai compris qu’il faut toujours aller au bout de nos idées : elles peuvent changer notre vie.

À quel moment quelqu’un a-t-il cru à votre projet?

AD : Lorsque nous avons terminé le prototype, nous avons envoyé des demandes de soutien à différentes universités. Un professeur de physique de l’Université de Montréal s’est montré très intéressé. À présent, il ne nous manque plus que des investisseurs pour pousser plus loin !

* Effet Seebeck : production de tension résultant de la différence de température à la jonction de deux métaux ou alliages différents.

 

Pour en savoir plus:  uVolt     http://www.u-volt.com

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :