Espace publicitaire

La ruée vers l’ADN

29 janvier 2024 - Matthieu Fannière

Autrefois réservés aux riches, les tests ADN sont plus accessibles que jamais. Remonter le fil de vos origines, dévoiler les maladies inscrites dans vos gènes, retrouver une lointaine cousine au bout du monde… La génétique récréative vend du rêve. Expérience amusante ou cadeau empoisonné?

Les tests génétiques récréatifs ont la cote : cette industrie valait déjà 22 milliards de dollars en 2022.

CRACHE, POSTE, ATTENDS…

Pour quelques dizaines de dollars, la compagnie vous envoie un tube dans lequel cracher, ou bien un coton-tige pour frotter l’intérieur de votre joue. Ensuite, vous postez l’échantillon au laboratoire.

Dans cet échantillon se trouvent quelques-unes de vos cellules. Chacune contient votre ADN, c’est-à-dire votre bagage génétique. En extrayant cet ADN puis en le séquençant, on peut en apprendre beaucoup sur vous.

Après quelques semaines, vos résultats sont accessibles sur Internet. En fonction du forfait choisi, vous en saurez plus sur vos origines, votre santé ou d’autres particularités génétiques.

Pour les personnes adoptées, les tests génétiques sont devenus le moyen privilégié de retracer leur famille biologique.

C’est quoi l’ADN

Caché dans le noyau de chacune de nos cellules, l’acide désoxyribonucléique (ADN) est le mode d’emploi de tout être vivant. L’ADN des êtres humains se compose de 3,2 milliards de bases.

Comme les lettres forment des mots, les bases forment des gènes. Quand on séquence l’ADN, on détermine l’ordre de ces bases. C’est long et cher.

Pour économiser temps et argent, les compagnies de tests récréatifs ont trouvé la solution. Comme 99,9 % de l’ADN est le même chez tous les êtres humains, elles ne s’intéressent qu’au 0,1 % restant. C’est là que logent nos différences. Ces gènes présentent des variants appelés allèles.

Certaines compagnies proposent de tester votre «ADN profond». Il s’agit de deux sortes d’ADN :

  • L’ADN du chromosome Y : Il se transmet de père en fils. Seuls les hommes peuvent donc le faire tester. En séquençant cet ADN, on n’obtient pas un portrait global de ses origines, mais on retrace sa lignée paternelle (le père du père du père…).
  • L’ADN mitochondrial : Il est transmis par la mère. En séquençant cet ADN, on retrace la lignée maternelle (la mère de la mère de la mère).

Ces tests permettent de remonter plusieurs dizaines de milliers d’années en arrière, mais ils fournissent l’information d’un seul ancêtre à chaque génération.

Dreamstime

Une technique moins-que-parfaite

Pour déterminer ces origines, les compagnies comparent l’ADN avec ceux qui se trouvent déjà dans leurs bases de données. Plus celles-ci sont garnies, plus les résultats seront précis. L’algorithme calcule les probabilités qu’une personne provienne d’une région en fonction de ses similarités avec certaines populations.

Autre considération : vos ancêtres ne vous ont pas transmis leur ADN à parts
égales. Au fil des générations, le bagage génétique de certain·e·s ancêtres se
perd pour disparaître complètement. «Après neuf générations, on a plus de
500 ancêtres, illustre Simon Gravel. La plupart d’entre eux ne nous ont donné aucun matériel génétique.»

Ce que le test ne vous dira pas

  • Les noms de vos ancêtres, leurs métiers…
  • Des anecdotes familiales
  • Si vous avez des liens avec Beethoven, Marilyn Monroe ou Einstein.

En clair, ce test n’étudie pas votre arbre généalogique, mais plutôt le bagage génétique que vous avez conservé de vos ancêtres. Ainsi, vous n’obtiendrez probablement pas les mêmes pourcentages que votre frère ou votre soeur. Pour en savoir plus sur la vie de vos ancêtres, la généalogie vous apportera sans doute davantage de réponses.

 

À lire dans le même dossier : ADN : Tester ou ne pas tester

ADN : Afrique, es-tu là?

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :