Espace publicitaire

BROMANCE : BFF AU MASCULIN

27 juillet 2021 - Philippe Marois

Une bromance, c’est une profonde relation d’amitié entre deux hommes, souvent hétérosexuels, qui peut être intime sur le plan émotionnel, physique, ou les deux ! Bref, le genre de relation qui a longtemps été associée aux filles – les fameuses BFF.

Elle est loin la conception de l’amitié masculine où les GARS devaient jaser de sport en se donnant des tapes dans le dos. Les relations intimes entre HOMMES ont grandement évolué au 21e siècle.

C’est répandu ?

Le phénomène des bromances est de plus en plus observé chez les jeunes hommes, mais sa prévalence exacte reste difficile à évaluer. Il existe en effet peu d’études sur le sujet.

Une exception : une petite enquête britannique menée en 2017 auprès d’une trentaine d’étudiants universitaires impliqués dans les programmes sportifs. Le genre d’environnement associé à l’hypermasculinité traditionnelle.

Les jeunes hommes ont révélé à l’équipe de recherche qu’ils avaient tous au moins un grand ami sur qui ils pouvaient compter en tout temps. Une relation sans tabou, où tous les sujets peuvent être abordés. La majorité d’entre eux ont aussi raconté s’être déjà collés dans un lit avec leur ami, simplement pour jaser.

Difficile de dire si ces candidats au profil similaire sont représentatifs de la population. Ce qui est nouveau, par contre, c’est d’en parler aussi ouvertement.

AUTRE GÉNÉRATION, AUTRE AMITIÉ

On devine aussi une augmentation des bromances à travers les sondages menés auprès de répondants québécois.

« On remarque une coupure claire entre ceux qui ont plus de 55 ans et ceux qui ont moins de 35 ans, affirme Gilles Tremblay, chercheur responsable au Pôle d’expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes. Les jeunes hommes se sentent souvent plus à l’aise de parler de leurs émotions, de se prendre dans leurs bras. Dans nos groupes de discussion, les plus vieux étaient très surpris de ça. »

Normal, ils sont issus d’une époque où les relations sociales entre hommes se limitaient souvent à pratiquer des activités entre amis (golf, regarder le hockey, prendre un verre…) sans trop aborder les sujets intimes et personnels.

Au cours des dernières années, on a observé une diminution de l’homophobie et une plus grande ouverture face aux différentes formes que peut prendre l’expression de la masculinité. Être un homme, c’est un concept plus fluide que jamais. Le changement s’observe également dans les médias, où des rapports masculins plus intimes sont davantage mis de l’avant.

Résultat : les hommes peuvent vivre leurs amitiés sans contrainte ni jugement : « Deux amis peuvent être très proches, émotionnellement et physiquement, sans qu’ils soient perçus comme gais, explique Gilles Tremblay. La crainte d’être étiqueté est moins importante aujourd’hui. »

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :