Les mouches ont la trouille!

1 septembre 2016 - Rédaction Curium

maltraitance
Illustration: Yohann Morin

 

Malgré leur cervelle microscopique, les drosophiles (les fameuses mouches à fruit) ressentent une émotion primitive semblable à la peur.

Leur courage a été mis à l’épreuve par des chercheurs américains, en laboratoire. Les scientifiques ont observé la réaction des bestioles lorsqu’une ombre passait au-dessus de leur tête. Sans surprise, les mouches s’envolaient aussitôt. Un réflexe, direz-vous ? Pas si sûr. Car plus la « menace » était fréquente, plus les mouches mettaient du temps à revenir à leur nourriture.

Les petites bêtes, craintives, devenaient alors plus prudentes. Et maintenant, qui va trouver des psychothérapeutes pour aider les pauvres bestioles angoissées par cette étude ?

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍