Espace publicitaire

Vrai, pas vrai : j’y vais!

16 novembre 2018 - Curium

Appel aux défenseurs de la vérité: la guerre aux fausses nouvelles est loin d’être terminée. Pire! Les fausses nouvelles voyagent désormais plus loin et plus vite sur les réseaux sociaux que les vraies. Des chercheurs ont analysé
des dizaines de milliers de nouvelles partagées sur Twitter entre 2006 et 2017. Leur constat: les vraies nouvelles prennent généralement six fois plus de temps que les fausses à rejoindre 1 500 personnes.

Leurs travaux ont également démontré que les logiciels programmés pour partager des nouvelles distribuent également les fausses et les vraies. Ce sont donc nous, humains, qui avons tendance à partager les rumeurs.

Pourquoi? Les auteurs de l’étude supposent que
les fausses nouvelles sont souvent plus surprenantes
et inédites. Exactement le genre d’informations qu’on a le réflexe de partager, qu’elles soient vraies… ou pas.

Texte: Philippe Marois

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :