Voyage sur la lune : pourquoi c’est si dangereux ?

19 avril 2021 - pauline maudelonde

Dépourvue d’atmosphère, la lune est un millieu hostile. Sa température oscille en  120 °C au soleil et -160 °C à l’ombre. Sa gravité est six fois moindre que celle sur terre.

La poussière lunaire

Avec le temps, certaines personnes auront la nausée, d’autres verront leurs muscles fondre et leur coeur se déséquilibrer. À bien y penser, peut-être vaut-il mieux prendre des vacances au pays cette année.

La Lune est recouverte d’une couche de poussière mêlée à de la roche. C’est le régolithe, qui peut faire plusieurs mètres d’épaisseur. À sa surface, la poussière est fine comme de la poudre ! Mais dans cette poudre, les particules sont coupantes comme du verre, et donc toxiques à respirer. Elles adhèrent aussi aux combinaisons spatiales.

Les astronautes qui ont participé aux précédentes missions Apollo ont rapporté que cette poussière égratignait les visières de leurs casques, irritait la gorge, endommageait les joints d’étanchéité des contenants de roche lunaire et empestait l’air du module lunaire (ça sent la poudre à fusil brûlée, semble-t-il).

Une équipe de l’Université du Colorado travaille sur un « aspirateur » à base d’électrons. On songe aussi à doter les combinaisons spatiales de réseaux d’électrodes pour repousser la poussière.

Les yeux s’affaiblissent dans l’espace

Sur 300 astronautes, 29 % ont rapporté une détérioration de leur vision à la suite d’une mission de courte durée dans la Station spatiale internationale, 60 % au lendemain d’une longue mission.

Au moins dix astronautes n’ont pas récupéré leur vision d’origine. On pense que c’est en partie à cause du rééquilibrage des liquides dans l’organisme, qui comprimerait les nerfs optiques.

Les radiations

Elles sont cosmiques mais pas comiques. Il est donc capital de savoir à quelles doses de radiations les astronautes risquent d’être exposé·e·s sur la Lune. Un appareil installé sur la Lune a mesuré en moyenne 60 microsieverts par heure depuis 2019. C’est 2,6 fois plus qu’à bord de la SSI, mais ce serait encore

Tremblements de Lune

Eh oui, le sol lunaire est parfois instable ! Entre 1969 et 1977, on a enregistré 28 légères secousses, dont une de 5,5 sur l’échelle de Richter.

Texte: Michel Legault

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :