Espace publicitaire

SLM: Curium rencontre Marc-André Pilon

21 novembre 2015 - Curium

Kelly-Ann2

Allô, c’est moi, Kelly-Ann, la blogueuse littéraire de Curium. Voici mon entrevue avec Marc-André Pilon, l’auteur de la trilogie à succès dont le premier tome est La revanche du Myope.

 

Curium: Vos lecteurs peuvent-ils s’attendre à pouvoir lire quelque chose de vous bientôt? Avez-vous des projets futurs d’écriture? 

Marc-André Pilon : Oui, assurément. Étant donné que je suis musicien, j’avais peut-être l’intention d’écrire quelque chose pour les jeunes en lien avec la musique. Mais en attendant, j’ai participé au projet Cobayes. Par contre, celui-ci n’est pas vraiment pour les adolescents. Du moins, seulement pour ceux qui ont le cœur solide. (Rires)

 

12290514_1701829093379419_990374503_o

 

Curium: En plus d’être écrivain, vous êtes musicien et professeur de français à l’école secondaire Cité-des-Jeunes. Est-ce difficile de gérer votre temps avec toutes ces occupations?

M-AP : C’est sûr! En plus, je suis depuis tout récemment papa, alors je ne sais pas quand je vais trouver le temps pour l’écriture. Ces temps-ci, je me consacre plus à mon rôle de papa, de musicien et de professeur, mais c’est sûr que je trouverai le temps!

Curium: Comment se déroule l’écriture d’un roman pour vous?

M-AP : C’est quand même quelque chose d’ardu, parce qu’on est toujours dans l’incertitude, on se demande si c’est assez bon. Ça me met beaucoup de pression et je veux toujours avoir le meilleur projet possible. Alors oui, c’est plaisant écrire, mais c’est douloureux aussi, si on peut dire ça comme ça! (Rires)

Curium: L’écriture d’un roman se fait en combien de temps pour vous?

M-AP : C’est sûr que ça dépend du roman et de plusieurs circonstances, mais pour Le myope, c’est environ 300 heures par tome. Reste juste à voir comment je les répartis. Mais c’est environ 6 mois pour le manuscrit et 6 autres mois pour le fignoler et le corriger.

Curium: Est-ce que ça a été long avant qu’un éditeur accepte de publier votre première série?

M-AP : Non, pas du tout, j’ai été très chanceux. Cinq maisons d’édition étaient intéressées pour mon premier livre (Le premier livre de Marc-André Pilon a gagné le prix Cécile-Gagnon). En général, ça prend un an avant de recevoir des nouvelles d’un éditeur. Moi, en un an, j’avais une réponse, le contrat était signé et la correction, amorcée.

Curium: Que préférez-vous de l’écriture?

M-AP : C’est vraiment de voir la réaction de mes lecteurs. Aussi, étant donné que je suis prof de français, c’est en quelque sorte une façon de poursuivre mon travail : donner le goût de la lecture aux jeunes, mais à l’extérieur de ma classe. La plus belle réaction, c’est lorsque des parents viennent me voir pour me dire que mon livre est le premier que leur enfant ait lu jusqu’à la fin.

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :