Profession: booktubeuse!

13 juin 2016 - Rédaction Curium

 

 

bouquine

Elle parle de livres chaque semaine avec 20 000 abonnés sur YouTube. Émilie Coissard, c’est la booktubeuse chouchou de la rédac. Pour mieux la connaître, lisez notre entrevue avec elle dans le magazine du mois de juillet.

Voici de nouvelles questions que nous lui avons posées:

Émilie, tu es une boulimique de livre. Tu lis où et quand?

Je lis partout. Sur ma chaise, dans mon lit, sur mon canapé, dès que j’ai un moment : matin, midi, soir, nuit. Beaucoup la nuit, en fait, parce que je suis insomniaque. Je peux lire sans problème à quatre heures du matin.

Tu termines les livres plates ou pas?

J’ai la théorie de la page 99. Si arrivée à la page 99, je n’ai toujours aucun plaisir, j’arrête. Il y a tellement de livres à lire! Mon but à moi, ce n’est pas de dire du mal de certains bouquins. Ce que j’ai remarqué, c’est que ça faisait aussi de la pub. Davantage de gens lisent les livres que je n’aime pas que les livres que j’aime! C’est un peu bizarre.

Quelles sont les difficultés du booktubeur?

Les gens ne nous prennent pas toujours au sérieux. Nous, on s’en fout un peu, parce que jusqu’ici, il n’y avait personne qui s’adressait aux jeunes. Ça sert à rien de se tirer dans les pattes, on est tous là pour la même chose : promouvoir le livre! Mais souvent, les gens pensent qu’on est des gamines dans notre chambre avec notre caméra, et qu’on sait pas de quoi on parle. Moi, je pense que c’est pas nécessaire d’avoir de grandes études pour lire un bouquin et donner son avis.

Est-ce que c’est tu gagnes ta vie avec Youtube?

Oui, mais c’est récent. J’ai laissé mon emploi de libraire en avril dernier. J’en vis grâce aux évènements qu’il y a autour du livre, des interventions dans les Salons, des conférences, des tables rondes, des ateliers booktube dans les médiathèques. Tout ça, c’est rémunéré. Si c’était seulement de la chaîne, je n’en vivrais pas, non.

 Comment expliques-tu le succès des booktubeurs?

Pour moi, c’est dans la logique des choses. Je ne suis pas beaucoup les booktubeurs anglophones mais je suis beaucoup les hispanophones. Ce sont eux qui ont inventé le phénomène. Eux, c’est des mégastars! Il y en a qui ont jusqu’à 500 000 abonnés. Alors bon, je crois qu’on s’est dit : « ça marche là-bas, pourquoi ça ne marcherait pas ici? » Et puis, c’est l’évolution logique. Avant les booktubeurs, il y avait les blogueurs! Il y a toujours eu une communauté littéraire, toujours eu des gens qui donnaient leur avis sur les bouquins.

Combien de temps alloues-tu à chaque vidéo?

La vidéo la plus simple m’a pris 7 heures de montage. Ça donne une idée. (rires)

 

 

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

2 réponses à “Profession: booktubeuse!”

  1. Julianne dit:

    Moi aussi j’ai lu Les Fiancés de l’Hiver et les Disparus du Clairedelune et j’ai adoré. Moi aussi j’aime beaucoup lire, j’ai deux étagères complètes remplies au craquer de livres que j’adore!

    • Jade Bérubé dit:

      Chouette, heureuse que ça te plaise.