On te révèle les secrets de la vapoteuse…

18 janvier 2021 - pauline maudelonde

La vapoteuse a été inventée par un pharmacien chinois, Hon Lik, au début des années 2000. Lui-même fumeur, il voulait arrêter, mais n’y arrivait pas. Avec son invention, il a cherché à reproduire le plaisir de fumer, sans les effets néfastes de la cigarette régulière. Il a assez bien réussi, mais reste que vapoter n’est pas sans danger.

Mes ami.e.s vapent. La « vapeur secondaire » est-elle néfaste pour moi ?

C’est possible. On ne connaît pas encore très bien son effet sur la santé. Mais il est logique de penser qu’il serait moindre que celui de la fumée secondaire de cigarette.

Peut-on devenir accro à la vapoteuse?

Oui. La nicotine est une drogue qui fait partie de la famille des stimulants, comme la caféine, la cocaïne, la méthamphétamine, etc. Elle peut causer une forte dépendance. Plus une drogue arrive vite au cerveau après qu’on la consomme, plus elle induit une dépendance sévère. C’est ce qui explique qu’on puisse devenir accro à la cigarette ou à la vape (qui créent rapidement un pic de nicotine dans le sang après les premières bouffées), mais pas aux timbres de nicotine (qui libèrent la nicotine de manière constante).

Mortel, le vapotage ?

À l’automne 2019, une mystérieuse épidémie de maladies pulmonaires a touché l’Amérique du Nord. Près de 3 000 personnes ont été hospitalisées et au moins 68 en sont mortes. Le coupable ? Des produits de THC (cannabis) illégaux contaminés par de l’acétate de vitamine E. Cette vitamine est comestible et utilisée dans les crèmes hydratantes, mais dangereuse lorsqu’absorbée par les voies respiratoires. Cet épisode démontre l’importance de choisir les produits légaux, dont la composition est standardisée.

L’effet de la nicotine de la vapoteuse sur le cerveau

Jusqu’à l’âge de 25 ans, le cerveau est encore en développement. On est donc plus sensibles aux effets de la nicotine et la dépendance s’installe plus rapidement. « L’exposition à la nicotine pendant l’adolescence affecte la mémoire, la concentration et l’humeur. Elle peut aussi accentuer l’impulsivité », explique la Dre Mélissa Généreux, professeure de médecine à l’Université de Sherbrooke et médecinconseil à la Direction de la santé publique de l’Estrie.

Petit secret de la JUUL

La marque Juul est arrivée au Canada en 2018. Cette cigarette électronique contient beaucoup plus de nicotine que ses prédécesseures, car elle utilise une nouvelle molécule : les sels de nicotine. « Sous forme de sel, la nicotine est moins irritante pour la gorge. Il devient possible de hausser la teneur en nicotine du produit », explique Flory Doucas, codirectrice et porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Or, la nicotine, plus on en consomme, plus on en veut. Certains s’inquiètent donc que la Juul (ou ses concurrentes Vuse et STLTH, qui utilisent aussi les sels de nicotine) soit particulièrement addictive. Détenue en partie par le géant du tabac Philip Morris, Juul fait d’ailleurs l’objet de nombreuses poursuites aux États-Unis pour ses stratégies de marketing accusées de cibler les jeunes.

Certains pays et certaines provinces limitent donc la teneur en nicotine à 20 mg/ml. Le Québec fera de même bientôt, selon ce qui a été annoncé en décembre dernier.

Texte Raphaëlle Derome

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :