Espace publicitaire

Le problème des couches!

1 juillet 2019 - Curium

Par Laurie Dubé et Daphné Spedding

 

En collaboration avec l’école secondaire Soulanges, Curium est fier de partager avec vous, une fois par mois, des textes du projet Encyclopédie des solutions pour protéger l’environnement.

En 1949, Valerie Hunter Gordon est la première personne à proposer le concept de couche jetable. À la fin des années 1960, on laisse de côté les couches culottes en coton pour les couches jetables et elles sont utilisées partout dans le monde.

Par contre, les couches jetables sont loin d’être écologiques. Une couche jetable met entre 400 et 500 ans à se décomposer puisqu’elle est faite, en partie, de plastique. D’ailleurs, au Québec, les couches jetables représentent le troisième déchet le plus important dans nos dépotoirs, après les journaux et les contenants pour les boissons et les aliments. De plus, on estime qu’un enfant consomme environ 6500 couches avant la propreté. Cela représente environ 4,5 arbres et 25 kg de plastiques.

Une solution, les couches lavables.

Pour remédier à ce problème, utiliser des couches lavables est la solution la plus écologique. Contrairement à ce que l’on peut penser, les couches lavables ne consomment pas plus d’eau que les couches jetables. En effet, elles en consomment même deux fois moins que les jetables. Les couches lavables consomment 85 mètres cubes d’eau pour leur production, les lavages et pour les chasses d’eau nécessaires contre 118 mètres cubes pour les couches jetables seulement pour leur production. Les couches lavables consomment 3,5 fois moins d’énergie, 8,3 fois moins de matières premières et produisent 60 fois moins de déchets que les couches jetables !

Pour lire l’article complet 

 

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :