J’ai 14 ans et je me fais toucher contre mon gré à l’école.

12 mars 2021 - Curium

Par Clara*,   14 ans

« Il y a un gars que tout le monde trouve cool qui s’arrange toujours pour se coller derrière moi à l’école. Dans les vestiaires. Dans les couloirs. Il touche mes fesses avec son sexe en se collant dans mon dos. Ou alors il fait exprès de venir beaucoup trop près de mon visage quand il me parle.

Ça dure jamais vraiment longtemps, mais c’est assez pour que je me sente agressée chaque fois. Ses amis trouvent ça ben drôle. Même MES amies trouvent ça cute! Moi je lui dis souvent de reculer ou de me lâcher. Mais ça ne marche pas vraiment. Il fait juste rire et penser qu’on est tous les deux dans une blague. Ce gars est le plus populaire de l’école, on dirait que personne me croit que j’aime pas ça. Même si je le dis. Je sais plus vraiment quoi faire pour que ça arrête.

Il y a quelques jours, il a voulu me faire un espèce de câlin (sans m’avertir) par en arrière et il a carrément frôlé mon sein quelques secondes. J’ai figé sur le coup. J’ai comme pas trop réalisé à quel point c’était wrong. C’est juste après, le soir chez nous, que je me suis dit que là, fallait que ça arrête. Je commence à ne plus savoir comment me comporter, et aussi de ne plus avoir envie d’aller à l’école. Il est dans ma classe d’anglais, c’est pas évident. Tout le monde aime ce gars-là. Et quand j’en parle, personne comprend vraiment pourquoi je ne « réalise pas que c’est un jeu. » Que je devrais me trouver chanceuse, blablabla. Moi j’aime juste pas ça.  »

Quelles sont les options de Clara ?

1) En parler à une personne de confiance c’est le premier pas. Un parent, un professeur, une personne proche ou une intervenante ou un intervenant d’un organisme d’aide pour les jeunes.

2) Bon à savoir : chaque école est dans l’obligation de mettre en œuvre un plan qui a pour objet de contrer toute forme d’intimidation et de violence à l’endroit d’un élève. Donc, Clara peut aller voir une personne ressource à son école en toute confiance.

3) Clara peut porter plainte à la police. Si elle se rend au poste, elle peut être accompagnée par une personne de son choix (parent, ami ou amie, intervenant ou intervenante). Les policiers en matière jeunesse sont formés pour écouter et conseiller les jeunes victimes . Ils vont évaluer l’ensemble de la situation avec la collaboration du jeune et prendre les mesures qui s’imposent pour le protéger.

Victime de harcèlement? D’intimidation ? De vol ? Tu as des droits. Pour en savoir plus sur tes options à toi : www.crimecasuffit.ca

 

*nom d’emprunt par souci de confidentialité de la lectrice

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

Une réponse à “J’ai 14 ans et je me fais toucher contre mon gré à l’école.”

  1. Iris dit:

    salut Clara !
    Je ne sais pas si c’est réglé cette histoire mais en tout qu’à c’est vraiment pas cool ce qu’il te fait subir ! Je te conseille d’aller en parler à ton ou ta CPE ou t’es parents (vu que t’es ami.e.s ne te croient pas) mais peut-être je te conseille (même si normalement tout le monde devrait être a l’écoute de ton problème)de plutôt, pour en parler, se diriger vers une femme : elle comprendra sûrement mieux ton cas vu qu’on est toute dans des situations comme ça (malheureusement) et bien sûr une femme en laquelle tu as confiance !
    En tout qu’à j’espère que ça va s’arranger ou que ça c’est déjà arrangé…