Espace publicitaire

Greta et les vieux chialeux

17 septembre 2019 - Curium

Par Mathieu Charlebois

En matière de changements climatiques (ou plutôt lorsqu’il s’agit de dénoncer l’inaction) : Greta Thunberg est devenue une porte-parole incontournable.

Elle a ses fans, nombreux, mais elle a également ses détracteurs, que nous appellerons amicalement les Vieux Chialeux. Et pour les Vieux Chialeux, le voyage transatlantique en voilier de Greta a été la fonte de glacier qui fait déborder le vase.

Fâchés de ne pas pouvoir dire « Ha! Ha! Elle se dit environnementaliste, mais elle pollue en prenant l’avion », ils se sont rabattus sur leur plan B : l’accuser d’essayer de se faire voir avec un coup d’éclat.

Mais bien sûr qu’elle fait ça pour se faire voir ! Elle est là pour propager un message. Ça ne se fait pas en étant discret. C’est comme si on m’accusait d’écrire des chroniques juste pour que quelqu’un les lise. Bravo, les champions, vous avez vu clair dans mon jeu.

Le message de Thunberg n’est pas nouveau. À la limite, on pourrait même dire qu’elle ne fait que répéter ce que les scientifiques et les activistes disent depuis ridiculement longtemps déjà : « Il faudrait faire quelque chose. » (Je simplifie à peine.)

Ce qui est nouveau, c’est « l’emballage ». Pour un premier ministre ou un président, il y a un malaise à regarder une adolescente de 16 ans dans les yeux pour lui dire que l’environnement, on veut bien, « mais as-tu pensé à l’économie ? ». Qu’on ne puisse pas simplement la revirer de bord comme on le ferait avec une adulte sans passer pour un gros con est un peu l’arme secrète de Greta. Une arme secrète qui enrage les Vieux Chialeux.

Dans les dernières semaines, des choses épouvantables ont été écrites sur la jeune activiste, qu’on a traitée de robot sans âme, entre autres propos désobligeants. Les mêmes qui se plaignent que les jeunes sont prétendument individualistes, chialent abondamment quand les jeunes s’engagent.

Les Vieux Chialeux ont échoué à prendre la crise climatique au sérieux quand c’était le temps, et ils n’acceptent pas aujourd’hui de se le faire dire crûment par la jeune génération. Devant Greta Thunberg et devant les manifestations de jeunes, ils se sentent complètement dépassés. Ça tombe bien, puisqu’ils le sont.

Chers Vieux Chialeux, faites donc comme la calotte glaciaire : disparaissez.

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

6 réponses à “Greta et les vieux chialeux”

  1. Johanne Heppell dit:

    Je suis une Vieille Fan de Greta, et merci de cette diatribe bien sentie contre les Vieux Chialeux.

  2. Martin Dufresne dit:

    BIEN CONTENT DE LIRE ÇA!
    J’ai été consulter ce qui se disait sur Twitter sous les hashtags #Greta et #Thunberg, et les vieux chialeux (qui sont souvent des jeunes « bots » payés pour salir les progressistes) rivalisent de mépris et de manipulation (au point de trafiquer la vidéo de Thunberg pour exagérer ses expressions faciales) — ça vole bas en ta!
    Mais voici la traduction faite par TRADFEM (en primeur mondiale, hum hum…) de la belle colère de madame Thunberg à l’ONU. On espère que Le DEVOIR la publiera plutôt que les insanités de Christian RIOUX: https://tradfem.wordpress.com/2019/09/24/si-les-dirigeants-du-monde-choisissent-de-nous-abandonner-ma-generation-ne-leur-pardonnera-jamais/?fbclid=IwAR09LRK7LVJ2X2NYAzyXJnllC4_1idIDW-oN84wTbxnBS3PSsYKVQvoYPuU

  3. Sébastien dit:

    Court, incisif, vrai! Merci!

  4. Athéna dit:

    Elle dit qu’elle ne fait que répéter les dire des scientifiques, et les vieux chialeux l’attaquent quand même… Et sur son autisme en plus 🙄