Les genres d’humour décortiqués

15 mars 2017 - Rédaction Curium

Le burlesque

C’est un humour de premier degré (sans message caché), qui fait rire en mélangeant le distingué et le vulgaire : on ridiculise quelque chose de noble avec des rots, des pets, etc. C’est souvent un humour très physique, basé sur l’exagération. Il peut aussi inclure de la violence exagérée (le personnage qui reçoit toujours un coup de pelle sur la tête, etc.)

Exemples : les vidéos de fails sur Internet, glisser sur une pelure de banane, l’émission Juste pour rire : Les gags.

La raillerie

On rit de l’apparence, des défauts, des tics ou du nom d’une personne. Exemple : Joey a tellement un gros nez qu’il ne peut pas sortir dehors quand il vente! C’est de l’humour méchant et gratuit (basé sur rien). « On s’arrête au premier truc qu’on voit, ce sont des gags très peu recherchés. Mais qui peuvent quand même faire mal quand on en est victime », souligne Luc Boily, auteur et professeur à l’École nationale de l’humour.

Le non-sens et l’absurde

C’est rire de n’importe quoi, n’importe comment. Exemple : La chanson Fantastique des Denis Drolet. On utilise parfois le terme absurde pour dire que quelque chose n’a pas de sens, mais dans l’humour absurde, il y a habituellement un deuxième degré qui vise à passer un message.

La parodie et la satire

La parodie imite le style d’une personne ou d’une œuvre en particulier, pour la ridiculiser. Ex : une chanson dont on reprend l’air, mais dont on modifie les paroles.

La satire vise à dénoncer les défauts et les travers des individus, des gouvernements, de la société. Exemple : Le journal satirique Le Navet publie de fausses nouvelles comme Compressions budgétaires: les 450 000 élèves du Québec seront rassemblés dans une seule classe. L’article est faux, c’est une critique du gouvernement qui prétend toujours que les coupures de budget n’affectent pas les élèves…

Une satire efficace a souvent l’air si crédible qu’elle sème le doute : on se demande si son auteur est sérieux ou pas. Certains lecteurs se font prendre au jeu, surtout quand une satire apparaît hors contexte, dans les médias sociaux.

Le mot d’esprit

« Souvent, les gens n’aiment pas les gags de jeux de mots ou de calembours car ils sont préparés longtemps d’avance et ça paraît », dit Luc Boily. Le mot d’esprit, par contre, est un jeu de mots ou une tournure de phrase prononcée juste au bon moment. On dit de la personne qui le prononce qu’elle a un bon sens de la répartie. Le mot d’esprit impressionne sur le coup, mais il se raconte très mal. « Il fallait être là pour comprendre! »

L’ironie et le sarcasme

L’ironie, c’est dire le contraire de ce qu’on pense. Exemple : Il pleut abondamment et vous dites « Wow, belle journée. » On comprend que vous n’aimez pas la météo du jour, mais ça ne blesse personne. Le sarcasme, c’est de l’ironie qui vise clairement à critiquer ou blesser une personne. Exemple : Vous faites une erreur et votre patron s’exclame « Hé, t’es un vrai GÉNIE! ». C’est souvent l’intonation qui nous renseigne sur le sens réel de la remarque…

L’humour noir

L’humour noir souligne l’absurdité de la vie d’une manière cruelle. C’est un humour qui veut « frapper fort » pour faire réfléchir son public. On aborde un sujet tragique ou bouleversant de façon détachée. C’est cela qui choque, car l’humour noir n’est pas nécessairement vulgaire dans sa forme.

« Certains humoristes disent des atrocités ou des vulgarités. Les gens rient parce qu’ils sont surpris par l’audace, mais il n’y a pas de message en arrière », dit Luc Boily. Dans ce cas, on parle d’humour trash, pas d’humour noir.

L’humour noir est un des plus difficiles à maîtriser. « En burlesque, ce n’est pas grave si mon personnage reçoit 3 œufs ou 6 œufs dans le visage, ça va être drôle quand même, souligne Luc Boily. Mais dans l’humour noir, la ligne est très mince entre ce qui passe et ce qui ne passe pas. »

 

Texte: Raphaëlle Derome

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

13 réponses à “Les genres d’humour décortiqués”

    • bob dit:

      me too
      😡 😐 😕 😎 🙄 💡

  1. etienne dit:

    et la blague du fou qui repeint le plafond ?

  2. citoyen dit:

    sans les humoristes de profession, nous devrions faire de la place aux personnes vedettes qui ont un bon sens de l’humour ou même des personnes qui veulent juste faire rire.

  3. Anonyme dit:

    Très instructif, grand merci.🙌🙌🙌

  4. Anonyme dit:

    Merci! C’est super clair! Ils devraient mettre le lien dans la trousse du ministère!

  5. Anonyme dit:

    ce blog est très bien il est vraiment bien fait continuer comme ça 1re sang de la veine. 💩💩💩💩💪💪💪💪💪💪👍👍👍👍