Espace publicitaire

SLM: Curium rencontre Patrick Sénécal

21 novembre 2015 - Curium

12281974_1701435923418736_1459489632_o

Allô! C’est moi, la blogueuse littéraire de Curium. J’ai eu le privilège de m’entretenir avec Patrick Sénécal et en plus, il m’a accordé beaucoup de son temps malgré son horaire chargé. Voici quelques-unes des questions que je lui ai posées.

Curium: Prévoyez-vous le «niveau de peur» (si on peut dire ça comme ça) du livre que vous vous apprêtez à écrire? Vous planifiez le degré d’intensité ou vous vous assoyez devant votre écran et ça va tout seul?

Patrick Sénécal : Non, c’est assez précis, je sais exactement comment ça va se dérouler et je suis un plan. Je sais surtout quand seront les moments forts. Par contre, comment je vais les écrire, ça c’est sur le moment. Mais je me laisse le plaisir de créer de l’intensité au cours de l’écriture.

C: Pourquoi ce style? Par exemple, Stephen King faisait des cauchemars et a commencé à écrire pour en quelque sorte exorciser ses peurs…

PS : Les premiers livres que j’ai lus étaient des livres de peur. Alors j’ai tout de suite voulu me diriger vers ce style. Par contre, je ne sais pas pourquoi j’ai aimé ces livres de peur au lieu d’un quelconque autre genre. J’aimais l’idée de manipuler les émotions des gens.

C: Est-ce que c’est déjà arrivé qu’un de vos éditeurs refuse une de vos scènes parce qu’il trouve que c’est trop?

PS : Non, j’ai eu affaire avec des éditeurs qui acceptaient mon style. Quand j’ai envoyé Aliss, mon éditeur m’a appelé et m’a dit qu’il était prêt à le publier tel quel, mais que c’était possible que les gens trouvent ça ridicule, exagéré et que ça ne fonctionne pas du tout. Mais ça se pouvait aussi que ça soit un franc succès. Tous les deux, on était prêts à prendre le risque et finalement, ça a vraiment bien fonctionné. Mais tu choisis tes éditeurs, alors je ne me suis pas dirigé vers les maisons d’édition qui n’accepteraient pas ce type de romans.

C: Quand vous êtes-vous mis à l’écriture? Est-ce que ça a pris beaucoup de temps avant qu’une maison d’édition accepte de publier un de vos romans?

PS : J’écris depuis que j’ai 9-10 ans alors c’est sûr qu’à cet âge, je ne voulais pas vraiment être publié. À 17 ans, j’ai envoyé un roman pour un concours, il n’a pas été accepté et c’était tout à fait correct, ce n’était pas tant mon objectif à cet âge. Puis vers 22 ans, je me suis mis à l’écriture d’un roman que j’ai envoyé avec l’intention qu’il soit retenu. Je l’ai envoyé à 2 éditeurs et un m’a répondu qu’il était intéressé et je n’ai plus jamais entendu parler de l’autre! (Rires) Alors oui, j’ai été assez chanceux.

C: Avez-vous déjà pensé explorer d’autres styles d’écriture?

PS : J’ai écrit le roman Quinze minutes qui est publié chez VLB qui est plus un conte philosophique sur le phénomène YouTube. J’ai aussi fait deux romans pour enfants. C’est sûr que ça reste de l’épouvante, mais c’est pour les jeunes. J’ai aussi touché aux nouvelles. La série Malphas reste de l’horreur, mais c’est comique. Par contre, c’est vrai que mes romans principaux restent dans ce style. Je ne prévois pas à l’avance, mais peut-être qu’un jour, oui, j’écrirai autre chose.

C: Est-ce que vous vous inspirez souvent de votre quotidien pour vos histoires?

PS : Pas vraiment, parce que c’est extrême dans mes romans. Par contre, mes histoires partent souvent de questionnements que l’on a dans la vie de tous les jours. Par exemple, Les 7 jours du talion, l’histoire d’un père de famille qui venge la mort de sa fille. C’est sûr que ça ne m’est jamais arrivé, mais comme père de famille, je me suis dit : «Qu’est-ce que je ferais si on faisait du mal à ma fille?»

C: J’ai lu Le Passager et j’ai adoré. J’aimerais beaucoup lire autre chose de vous, par contre, je suis de nature très peureuse. Y a-t-il un de vos romans que je pourrais lire sans avoir le goût de rejoindre mes parents au milieu de la nuit?  (Alors les peureux et fans de Patrick, soyez bien attentifs à sa réponse hihi!)

PS : Peut-être 5150 Rue des Ormes ou Sur le seuil. Par contre, les autres, ça commence à être plus intense. (Rires)

12287460_1701435873418741_401493320_o
J’en ai profité pour faire signer mon livre. Héhé.

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :