Les chocs électriques de Milgram

19 août 2014 - Rédaction Curium

milgram

Si une personne en position d’autorité vous demandait d’électrocuter un inconnu, le feriez-vous? C’est ce qu’a tenté de savoir le psychologue américain Stanley Milgram, au début des années 1960.

Voici comment il a procédé : le cobaye entre dans une salle. Dans la pièce adjacente, séparée par une vitre, un «élève» est assis sur une chaise électrique. Le cobaye pose des questions à l’élève. Si ce dernier ne répond pas correctement, le cobaye doit lui administrer une décharge électrique de 15 à 450 volts*. Il est supervisé par un homme en sarrau. Évidemment, le cobaye ne sait pas que l’élève est en fait…un acteur !

Lorsque le cobaye veut cesser l’expérience, vu la souffrance et les supplications de l’acteur, l’homme en sarrau l’incite à continuer en lui rappelant que «l’expérience l’exige».

Et, croyez-le ou non, 65% des participants ont finalement administré la décharge maximale!

*à titre indicatif : Une décharge d’électricité statique est inférieure à 15 volts. 200 volts correspond à la décharge que l’on reçoit si on met ses doigts une prise de courant.

 

Texte: Anabel Cossette Civitella

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍