Le pouvoir dans l’actualité

15 mai 2018 - Marie-Pier Tremblay

Le pouvoir du peuple contre la dictature

© Reuters/Carlos Garcia Rawlins

 

Au Venezuela, la crise financière et les rumeurs de corruption du président socialiste Nicolas Maduro ont provoqué d’énormes manifestations, le peuple mettant carrément le feu à la ville de Caracas, et ce, durant plusieurs semaines cette dernière année.

C’est que le gouvernement paie une milice « indépendante » pour faire taire les opposants. L’Union européenne dénonce cette dictature soutenue par la Russie et la Chine.

Ici, un manifestant tient le drapeau national devant une banque en feu. Les prochaines élections auront lieu en octobre 2018.

Le pouvoir de la « majorité »

© Reuters/Dylan Martinez

 

Le 23 juin 2016, le Royaume-Uni a voté pour sortir de l’Union européenne. L’enjeu qui semble avoir fait tout basculer ? L’arrivée massive de migrants et la peur qu’elle a générée auprès des populations plus conservatrices. Le clivage entre les résultats du vote des jeunes et celui des personnes âgées a d’ailleurs scindé la population en deux clans.

Ici, deux manifestantes démontrent leur attachement à l’Union européenne lors de la manifestation de Londres du 28 juin. Le 37 % fait référence à l’étude du British Election Study qui revisite les résultats du sondage en compilant les électeurs qui regrettent d’avoir voté pour la sortie.

Le pouvoir religieux

© Reuters/Giampiero Sposito

 

L’arrivée du pape François à l’une de ses audiences hebdomadaires au Vatican.  Le souverain pontife exerce son influence sur 17 % de la population mondiale. Aucune autre religion n’a son équivalent.

Le pouvoir de la mobilisation

© Reuters/Vincent West

 

Le 8 mars dernier, Journée internationale du droit des femmes, les mairesses de Madrid et de Barcelone ont enjoint à la population de prendre la rue afin de dénoncer une culture machiste et non égalitaire. 5,3 millions de personnes ont répondu à l’appel dans tout le pays. Ici, des manifestantes forment un triangle avec leurs mains, symbole du féminisme, dans les rues de Bilbao, en Espagne.

Le pouvoir de la rébellion

© Reuters/Susana Vera

 

En octobre dernier, les Catalans ont été invités à un référendum sur l’indépendance. Mais l’Espagne (le gouvernement central), en désaccord avec le gouvernement catalan, a envoyé ses forces de l’ordre pour empêcher l’accès aux bureaux de vote à plus de 700 000 personnes.

À Barcelone, la police a carrément chargé la foule avec des matraques. Le résultat du vote (90 % des Catalans ont dit oui à l’indépendance selon les autorités) n’est d’ailleurs pas reconnu par l’Union européenne. Ici, des citoyens brandissent leur bulletin de vote alors qu’on les empêche d’entrer.

Le pouvoir de la jeunesse

© Reuters/ Patrick Fallon

 

Instigué par des survivants de la tuerie à l’école secondaire de Parkland en mars dernier aux États-Unis, March for our lives a réuni des centaines de milliers de manifestants dans plusieurs États. Les militants dénoncent le pouvoir de la NRA (association pro-armes) sur la Maison-Blanche et demandent un meilleur contrôle des armes à feu.

Cette mobilisation des 13-17 ans est historique. Ici, une adolescente à la manifestation de Los Angeles.

Texte : Jade Bérubé

Dossier complet à lire dans le magazine Curium de juin 2018.

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :