caenorhabditis_elegans

Wikimedia commons

 

On sait depuis longtemps que plusieurs animaux (loups, tortues de mer, oiseaux migrateurs, etc.) utilisent le champ magnétique terrestre pour s’orienter.

L’origine de cette boussole naturelle demeurait toutefois un mystère, jusqu’à tout récemment. Des chercheurs de l’Université du Texas à Austin ont découvert un capteur de champ magnétique dans le cerveau… d’un ver !

La bestiole de 1 mm de long, sympathiquement baptisée Caenorhabditis elegans, serait dotée d’un type de neurone qui contient des molécules-boussoles. Celles-ci permettraient au ver de se repérer sous terre et de creuser à la recherche de nourriture.

Comment ça marche ? Ça, c’est le nouveau mystère…

-Philippe Marois



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.