Te rappelles-tu la fois où…?

13 novembre 2014 - Rédaction Curium

Juliette2

Le cerveau est, à mon sens, l’organe le plus fascinant du corps humain. En plus de fonctionner à une vitesse incroyable, il est capable d’enregistrer une quantité inimaginable d’informations. Ce blogue ne serait pas assez long pour vous expliquer le fonctionnement du cerveau dans son entièreté, c’est pourquoi aujourd’hui, nous parlerons de la mémoire.

memoire

Il existe tout d’abord 3 sortes de mémoire.

La mémoire sensorielle, qui ne dure qu’une fraction de seconde, permet le stockage temporaire des informations que nos 5 sens reçoivent. C’est grâce à elle que nous pouvons nous rappeler de ce que nous venons de voir, même si l’on a cligné des yeux, par exemple.

La mémoire à court terme, elle, sert au stockage des informations qui sont en cours d’utilisation. Elle ne dure que 30 secondes et a une capacité limitée. Cependant, pour y maintenir l’information, nous pouvons nous répéter ce qu’on essaye d’apprendre. D’ailleurs, la répétition est un bon moyen de faire passer l’information dans la mémoire à long terme; ce processus s’appelle l’encodage.

La mémoire à long terme dure de quelques minutes à toute une vie et possède une capacité illimitée. De plus, cette dernière se divise en deux autres sortes de mémoire, soit la mémoire déclarative et la mémoire procédurale. La première est composée des souvenirs personnels et des connaissances générales, alors que la deuxième contient les souvenirs liés aux habiletés motrices, comme par exemple savoir comment faire du vélo.

Maintenant que vous connaissez les compositions de notre mémoire, laissez-moi vous donner des trucs pour l’utiliser à son maximum.

L’effet de contexte influence beaucoup la récupération de l’information dans notre mémoire à long terme. En effet, si vous étudiez dans votre chambre, vous avez 50% plus de chances de mieux faire l’examen dans celle-ci! Dommage qu’on doive les passer à l’école!

Cependant, pas de panique : les odeurs nous permettent aussi de mieux nous rappeler. En étudiant avec une gomme à la menthe, remâcher une gomme à la même odeur durant le test vous aidera à mieux trouver les réponses de votre examen!

Ensuite, une bonne nuit de sommeil est aussi très importante dans la consolidation mnésique. Dormir vous aidera à mieux mémoriser. Donc, pas la peine d’étudier jusqu’au petit matin!

Finalement, des chercheurs ont découvert qu’après 1h, 50% des choses que l’on a apprises disparaissent de notre mémoire. Il peut être alors préférable, SI VOUS ÊTES « MAL PRIS », d’étudier moins d’une heure avant l’examen, car l’information sera encore fraîche. Le meilleur moyen reste tout de même de se prendre à l’avance pour un test et surtout, de comprendre la matière et non de l’apprendre par cœur.

Je vous laisse sur une vidéo épatante d’un homme à la mémoire impressionnante. En espérant que ce petit cours vous aura intéressés et vous aura aidés dans vos futures mémorisations!

 

 

Bibliographie
Wood SE, Wood EG, Boyd D, Hetu F (2009) L’univers de la psychologie. Adaptation de Hétu F, Montréal, ERPI

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

4 réponses à “Te rappelles-tu la fois où…?”

  1. Shiraa dit:

    Merci pour ce blog formidable 🙂 Et tu as raison: la vidéo est vraiment inspirante! Je dois admettre que je connaissais l’astuce de l’effet de contexte, mais pas celle concernant les odeurs… Je compte tester ce truc, on va voir si ça fonctionne!
    Merci pour tout!

  2. Juliette dit:

    Wow merci à toi de prendre le temps de me donner tes commentaires! (: Il semblerait que ça fonctionne; tu m’en diras des nouvelles!
    À bientôt!

  3. gueddo dit:

    Wow j’en apprends encore à 83 ans…

  4. Zouzou dit:

    On apprend à tout âge . Merci