Illustration : Yohann Morin

 

Par un beau soir de novembre, un petit gecko se promène sur un tronc à la recherche de nourriture. Tapi dans l’ombre, un autre gecko, trois fois plus gros, le surveille… Tout à coup, CLAC ! D’un coup de mâchoires, le gros gecko saisit sa proie !

Une chaude lutte commence… jusqu’à ce que le petit gecko, maintenant torse nu, coure se réfugier dans une souche voisine ! En moins de 30 secondes, le petit batailleur a mué laissant le gros gecko avec un vieux bout de peau séchée entre les dents !

C’est la scène étonnante à laquelle ont assisté un biologiste et une photographe animalière dans une forêt tropicale de Madagascar en 2014. Cette mue quasi instantanée n’est pas le seul mécanisme de défense des geckos. Si on les attrape par la queue, celle-ci peut carrément se détacher de leur corps pour permettre au gecko de fuir. Le petit bout de queue perdu va même continuer à frétiller pendant plusieurs minutes pour attirer l’attention du prédateur ! La queue du gecko repousse par la suite.

Philippe Marois, Raphaëlle Derome



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.