Réseaux sociaux et cerveau

22 septembre 2016 - Rédaction Curium

Dépendants aux réseaux sociaux? Peut-être que oui, peut-être que non. En fait, il n’y a que vous qui sachiez comment vous vous sentez lorsque vous en êtes privés. Un fait demeure pourtant: ceux-ci modifient nos cerveaux.

Système de récompense et renforcement, excitation neurologique, inefficacité en multi-tâches, syndrome de la vibration fantôme, impact sur le système nerveux, libération de dopamine lors des discussions autour de ses propres publications (mais pas celles des autres), les réseaux influencent notre cerveau, tel que démontré ici.

 

curium_quepensestumag

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍