Des ossements humains, vieux de 45 000 ans, et portant des traces d’outils, ont été découverts dans une grotte en Belgique. Ces marques, identiques à celles trouvées sur des os de gibier, prouvent que les Néandertaliens dépeçaient et mangeaient leurs morts.

Ils utilisaient aussi les tibias et les fémurs des défunts comme outils. Plusieurs questions subsistent : ces individus sont-ils décédés de maladie, de causes naturelles ou violentes ? Le cannibalisme chez les Néandertaliens était-il strictement alimentaire ou faisait-il partie d’un rituel ?

Était-ce une pratique courante ?

D’autres preuves de cannibalisme chez ces hommes préhistoriques ont été trouvées dans le sud de l’Europe, mais c’est la première découverte de ce genre dans le nord du continent.

 

 

Texte: Marie-Claude Ouellet



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.