Les autorités québécoises de gestion de la faune s’inquiètent des ravages causés par une espèce redoutable : le sanglier.

Ces porcs poilus et sauvages ne sont pas originaires d’ici, mais certains ont réussi à s’évader de leur élevage pour vivre librement dans la nature. Et cela fait peur !

Les sangliers en cavale peuvent saccager les champs et transmettre des maladies aux autres espèces. Ils se sont adaptés aux hivers, ils déjouent les chasseurs et ils savent se faire discrets. Si on en compte seulement quelques dizaines pour l’instant, ils se multiplient si rapidement qu’il sera bientôt difficile
de tous les capturer.

Parlez-en à la Saskatchewan, qui autorise maintenant la chasse aux sangliers sans limite de prises et tout au long de l’année afin de contrer l’invasion

 

Texte: Philippe Marois



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.