La peur de se planter – ÉDITO de juin 2017

19 mai 2017 - Rédaction Curium

Les crampes. Les mains moites. Le coeur qui bat en stéréo comme dans la voiture pimpée de votre voisin.

Vous fixez la copie de votre examen. Blocage total. Vous avez l’impression qu’on vous parle en biélorusse. Pourtant, vous connaissiez les notions sur le bout des doigts ! Dans votre cerveau, c’est le néant. Le vide intersidéral.

De la bouillie pour les chats.

Pour certains, ce stress ne dure que quelques minutes. Pour d’autres, il se transforme en combat quotidien. L’anxiété de performance, vous connaissez ? Une peur de se tromper tellement envahissante que vous en perdez tous vos moyens. On vous en parle dans ce numéro.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je suis du genre plutôt volontaire. Toujours prête, telle est ma devise ! Sauter en bungee les yeux bandés ? Pourquoi pas ! Mais une fois au bord du précipice, il y a toujours un moment où je me trouve un peu débile d’avoir quitté mes pantoufles.

Et si la corde était mal attachée ? Et si je me plantais ?

Stress. Angoisse. Film récapitulatif de ma vie qui défile devant mes yeux.

C’est la même chose pour Curium. Je reprends le flambeau avec une excitation de magnitude 10 sur l’échelle de Richter. Parce que ce magazine, soyons honnêtes, c’est le plus beau, le plus intelligent, le plus tripant.

Mais plus les jours passent avant le grand saut, plus la nervosité se fait sentir. Parce que ce magazine, c’est le plus beau, le plus intelligent, le plus tripant…

J’aimerais relever les nouveaux défis de pied ferme. Mais non.

Je les affronte de pied mou.

Et alors ? On s’en fout un peu, non ? L’important, au final, c’est de plonger. Que ce soit avec l’aplomb du bulldozer ou avec les genoux qui tremblent un peu. Vous avez le trac pour vos examens de fin d’année ? C’est correct. Vous avez peur ? C’est correct aussi. Peut-être qu’au fond, le truc pour surmonter le stress de la performance, c’est d’être en paix avec la possibilité que tout ne sera pas toujours parfait.

Bon, je vous laisse. C’est l’heure de plonger pour un premier numéro. Et croyez-moi, ma corde sera bien attachée !

Julie Champagne, rédactrice en chef

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍