Je ne comprends pas la séparation de mes parents

12 décembre 2017 - Marie-Pier Tremblay

Par Zachary, 16 ans. (Nom fictif)

 

Mes parents se sont séparés il y a un an. Ils ne nous l’ont pas annoncé officiellement comme dans les films. J’ai juste fi ni par comprendre que ma mère prenait un appartement. Pis qu’il y avait pas de discussion là-dessus.

Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi. Ma mère n’arrêtait pas de me répéter que c’était mieux comme ça parce qu’ils se chicanaient trop. Mais moi, je ne les voyais jamais se chicaner. Je n’ai jamais été témoin de chicanes. Ce n’est pas comme s’ils se criaient par la tête ! Plein de monde disent qu’ils sont contents que leurs parents soient séparés, parce que c’était l’enfer à la maison.  J’aimerais pouvoir dire que c’était la même chose. Mais ce n’est pas le cas.

Si c’était l’enfer pour eux, ils ne nous le montraient pas, en tout cas. Ce n’était pas l’enfer pour moi.

Peut-être que j’aimerais savoir sur quoi ils se chicanaient tant ? Ma mère me répond que c’était sur tout. Des fois, je me demande si c’est moi qui ai un problème parce que j’ai rien vu de toutes ces chicanes.

Des fois, il y a des blagues qu’on faisait en famille qui me reviennent en tête, et que je peux plus dire. Parce que mon père se fâcherait ou parce que ça ferait de la peine à ma mère. On dirait aussi qu’il faut que je fasse attention à ce que je dis, parce que le sujet est comme… électrique. Quand je parle de ma mère sans faire exprès, mon père se fâche. Quand je parle de mon père, ma mère a de la peine. Ce n’est pas facile. Surtout les jours de fêtes, genre Halloween, Noël, Pâques, fête des Mères, etc. Parce que les souvenirs reviennent dans ma tête. Des fois, je viens sur le bord de dire : c’est comme la fois quand… Pis là, je m’arrête.

Ma soeur ne ressent pas les mêmes choses, je pense. Elle adore la blonde de mon père et sa fille qui est comme devenue notre demi-soeur. Moi aussi je l’aime bien, la blonde de mon père, elle est gentille. Pis sa fille, elle est ok. Mais on dirait que ma soeur est comme un poisson dans l’eau dans notre vie. Elle trippe chez mon père. Pis on dirait qu’elle ne ressent pas les tensions, comme moi, aux deux places. Ma mère me parle parfois de mon père, en disant des choses comme « on sait ben, ton père… ». J’aime pas ça. Je lui ai dit d’arrêter, puis elle s’est mise à pleurer. Moi je viens tout mélangé. Ma soeur, ça a pas l’air de la déranger. En tout cas, moins que moi, on dirait… Je ne sais pas ce qui est un comportement normal.

Réflexion
Vos parents se séparent… c’est le choc. Il s’agit d’un grand stress, pour vous, mais aussi pour eux. Pris dans leurs propres émotions, ils ne sont pas toujours disponibles pour répondre aux besoins ou aux questions de leurs enfants. Ils peuvent également choisir de ne pas dévoiler leurs problèmes en espérant « préserver » le reste de la famille. Parfois, les circonstances de la séparation ne sont pas encore acceptées ou comprises par les parents eux-mêmes. Des conflits ou des commentaires négatifs risquent de perdurer dans le temps.  Cette tension est généralement difficile à gérer pour vous.

Des facteurs tels que le tempérament, les mécanismes de protection, l’âge, le sexe (fille ou garçon) et le type de lien avec les parents vont influencer la réaction à la séparation. Il est donc normal de constater des différences à l’intérieur d’une même famille. Par exemple, certains vont avoir besoin de comprendre le « pourquoi » pour y donner un sens. Alors que d’autres voudront  éviter les émotions qui y sont associées.

Chacun évolue à son rythme dans ce processus. Des émotions de colère et de tristesse sont normales.Si on en souffre, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à une personne de confiance.

Sophie Leroux, psychologue

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

Une réponse à “Je ne comprends pas la séparation de mes parents”

  1. Anais dit:

    JADORE !👍👍👍 😀 😀 😀