L’humain machine

21 août 2018 - Marie-Pier Tremblay

Contrôler par la pensée un ordinateur, un bras robotique ou un avatar, cela ne relève plus de la science-fiction. Inventé par une équipe d’ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), AlterEgo permet de communiquer avec des objets connectés par la pensée.

Sa particularité ? Au lieu d’analyser l’activité cérébrale, il est contrôlé grâce aux contractions involontaires des muscles du visage et de la gorge.

Peu discret, l’appareil épouse la forme de la mâchoire, allant du creux de l’oreille au menton. Lorsque vous formulez des mots dans votre tête, en lisant par exemple, votre cerveau envoie un signal aux muscles de votre visage et de votre gorge. C’est ce qu’on appelle la subvocalisation. L’appareil capte ces signaux et les convertit en mots que la machine traduit en instructions.

Pour le moment, AlterEgo permet des actions simples, comme jouer aux échecs, déplacer des fichiers, donner l’heure ou reconnaître des nombres. La justesse de ses interprétations est de 92 %, et sa performance est vouée à s’améliorer au fil des usages.

Texte : Julie Champagne

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :