Histoire d’ados: J’ai 14 ans et je porte un corset

20 mars 2017 - Rédaction Curium

Par Laura (nom fictif), 14 ans

 

 

Il y a un an, on m’a diagnostiqué une scoliose. Quand un chiro m’a dit que je porterais dorénavant un corset, j’ai tripé. Je me disais : « Enfin, j’aurai plus mal au dos ! » ( Je savais pas à quoi ça ressemblait.)

Au début, je l’ai vu en photo. Ça a vraiment freiné mes ardeurs. Je trouvais ça… gros. C’est un corset qui prend appui sur mes deux épaules et descend jusqu’à mi-cuisses !

C’est vraiment vraiment inconfortable. Et je dois le porter 20 heures sur 24 pour redresser mon dos.

J’avoue que les premiers jours, j’ai googlé « corset ». J’avais besoin d’aller voir des gens avec un corset pire que le mien en image. Juste pour me remonter le moral. J’en ai pas trouvé. :-/

Il y a plein de désavantages. Premièrement, je suis tout le temps droite ! C’est vraiment fatigant de pas pouvoir, genre, se plier ! Je peux pas être « évachée ». Je suis comme une éternelle ballerine. Je peux pas me pencher, je dois m’accroupir et me relever. Super chic en toutes circonstances.

Aussi, le corset ne doit pas toucher la peau : il faut donc que je porte des vêtements en dessous (un chandail et des leggins). Et par-dessus, je peux juste porter des jupes et des robes, aucun pantalon. Je ne sais pas si vous imaginez mais l’été, je crève vraiment.

Non seulement j’ai toujours deux épaisseurs, mais je peux pas porter de short ! Et pour les soirées sleep-over, oubliez-ça. Je dois mettre le pyjama sous le corset pour pas crever et je me ramasse toute coincée dans le tissu. Poche.

J’ai déjà pensé mettre juste les vêtements qui vont en dessous, mais j’aurais l’air de sortir d’un film de science-fiction. Il y a quelque chose de Robocop dans mon look.

J’ai eu des moments de découragement. Grippée, par exemple, t’as envie d’avoir rien sur toi. Moi, j’ai toute la patente, le corset, le legging. D’ailleurs, je commence vraiment à être tannée des leggings. J’ai toute une collection, mais ils sont tous noirs. Parce que les robes ou les jupes que j’ai sont de couleurs ! Je veux pas avoir l’air d’un arc-en-ciel non plus.

Heureusement, les gens ne me passent pas de commentaires plates sauf peut-être des allusions au fait que si je porte un corset, c’est pour avoir l’air plus mince. Ça me fait bien rire. Je leur montre alors une photo du corset et là ils font : « ah ouais, ok. » 😉

En fait, vous n’avez aucune idée de ce que c’est…

 

Réflexion de Stéphane Parent, chirurgien orthopédiste à l’hôpital Ste-Justine

« Une scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale. La colonne fait comme une vrille. Tout dévie, même la cage thoracique tourne.

Plus la déviation est importante, plus il y aura d’impacts. On calcule les scolioses en degrés. À 50 degrés, les gens peuvent avoir une vie normale, mais à partir de 70 ou 80 degrés, la capacité pulmonaire est réduite. Au-dessus de 115 degrés, il y a une énorme pression sur les organes internes et le sang n’est pas assez oxygéné. C’est très rare qu’on laisse les patients se rendre jusque là !

Les scolioses le plus communes sont idiopathiques (sans cause définie). Elles apparaissent durant l’adolescence et sont plus courantes chez les jeunes filles. Rien à voir avec les sacs à dos trop lourds ! Certains croient que c’est un gène. D’autres pensent que l’oestrogène ou la mélatonine seraient en cause. Ce qui expliquerait leur apparition à la puberté.

Et le corset dans tout ça ? Il permet de limiter la progression de la scoliose pendant la croissance. Le signe de Risser (que l’on trouve sur le bassin) nous indique lorsque le patient a fini de grandir. On peut alors le retirer. »

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Une réponse à “Histoire d’ados: J’ai 14 ans et je porte un corset”

  1. Rosalie dit:

    Salut à toi Laura fictive!

    Je viens de lire l’histoire d’amour passionnée que tu vies en ce moment avec ton corset 😉 Je vais t’avouer que… moi aussi j’en ai porté un! En fait 2… J’étais Iron Man pendant 2 ans, 23h/24h! Double scoliose accentuée avec une superbe colonne vertébrale en S majuscule! Au début, j’avais vraiment l’impression d’être un robot ; déjà que je ne suis pas très musclée des abdos, alors là, me lever debout à 90 degrés pour aller faire pipi durant la nuit, non merci! Ma sœur dormait avec moi et je la réveillais tout le temps pour qu’elle m’aide à me relever! Ensuite, j’ai découvert la roulade! Après quelques chutes par terre, j’ai développé l’art d’aller faire pipi avec un corset! En plus, j’habitais en Nouvelle-Calédonie, une île dans le Pacifique, alors je CREVAIS de chaleur avec toutes mes camisoles!! Je te comprends très bien! Et sans oublier les grosses ecchymoses violètes dans le dos… N’en parlons pas!

    Ensuite, je suis passée de robotique à originale. Ma mère, la plus grande fashionista du monde m’a créé des styles du genre « arc-en-ciel » vraiment tape à l’œil pour m’aider à oublier mon dos. Et ça a marché! Je m’affirmais totalement 😀 Mes amis ont même surnommé mon corset « gilet par balle ». Ouin… 😉 C’est vrai qu’au début les gens me regardaient, et pointaient mon dos. Mais moi, ça ne me dérangeait pas du tout! Je me retournais et je leur montrais le bout de plastique qui dépassait sous mon cou et je leur faisais touché et je leur disais de m’appeler Iron Man. Le truc c’est d’en rire!

    Aujourd’hui, j’ai toujours ma belle colonne en S majuscule moins prononcée, et je l’aime énormément. Je me sens unique, spéciale et différente. Et c’est qui me rend moi!

    C’est vrai que je me tiens très droite même quand je me sens comme une grosse patate écachée devant la TV. Quand je me penche, c’est vrai que j’ai une bosse qui ressort, et quand je suis en bikini, c’est vrai que tu vois ma courbure. Mais être droite, ça me fait avoir une posture de rêve, avoir une bosse, ça me démarque, et une courbure, j’ai l’air plus cool quand je danse ? Je me trouve belle comme je suis parce que c’est comme je suis. Et je dis merci à mon corset car il m’a permis de m’affirmer ? D’ailleurs,je l’ai encore à quelque part dans mon garage hihihi!! Alors continue le positivisme Laura fictive avec ton extension extraterrestre en plastique sur le corps. Et souviens-toi que les originaux sont les fleurs de l’humanité ?

    Rosalie, alias Marguerite 😉