Du pain et des jeux

20 octobre 2017 - Jade Berube

 

Par Éloïse, 14 ans

 

Du pain et des jeux.

Ils avaient visé juste.

N’est-ce pas là ce à quoi se résume l’existence de la plupart des être humains de nos sociétés occidentales? La recherche du confort, de la sécurité. De l’amour des autres aussi, sans doute. Mais c’est tout.

Les gens en général s’arrêteront là. Ils travailleront fort pour atteindre cet objectif, et les moins ambitieux s’en satisferont. « Je possède grosse maison, grosse télé, et grosse auto, j’ai des amis et mes enfants vont bien, alors ma vie me convient. »

Quand on leur parle des menaces environnementales, des inégalités dans le monde, eh bien ils hochent vigoureusement la tête… et la semaine suivante on retrouve toujours du Monsanto dans leur panier d’épicerie signé Costco et du  »Made in Bangladesh » dans leur emplettes.

Sont-ils provocateurs? Particulièrement nombriliste? Stupide? Non, bien sûr. Ce sont des personnes honnêtes, guère plus égocentriques que vous et moi. Dire qu’ils sont mal informés ou que la société de consommation dans laquelle nous vivons ne leur laisse pas le choix serait faux. Le problème vient de leur nature même – de notre nature même. Dans l’évolution, l’humain n’a jamais eu à se soucier de la préservation de son monde pour survivre, mais de son propre confort, si. La nécessité de protéger l’environnement est quelque chose de plutôt récent, et nous n’avons jamais eu le besoin de développer la conscience que cela requiert.

Voilà ce que cela donne maintenant : des gens qui continuent de se soucier de leur bonheur et de leur ventre plein sans rien de plus pour la planète qu’un soupir. Ils ne s’en rendent même pas compte.

C’est de la généralisation, certes. Mais pas tant que cela. Même ceux qui constateront qu’il y a quelque chose qui cloche ne feront pas grand-chose. Car les humains sont des moutons, voyez-vous. Des moutons manipulables dont les bergers sont plus intéressés par l’argent et le pouvoir que par leur pâturage.

Je ne peux me vanter de faire exception à la règle. Je vois bien que quelque chose ne tourne pas rond, et alors? Un petit soupir pour la planète, un courriel à Curium Mag dans le bilan des grandes réalisations et puis…

Mon pain et mes jeux.

C’est tout.

Mais c’est surtout triste.

Qu’en pensez-vous ?

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍