Et si la victime était un robot ?

12 juillet 2017 - Rédaction Curium

 

Scène de film d’horreur. L’assassin s’approche de la victime, un couteau à la main, prêt à frapper… Vous vous crispez et fermez les yeux, incapable de regarder la suite.

Et si la victime était un robot ? Seriez-vous aussi sensibles à sa douleur ? C’est ce que des chercheurs de l’Université de Toyohashi, au Japon, ont voulu savoir.

Les scientifiques ont placé des électrodes sur le crâne d’adultes auxquels ils ont montré les images d’une main humaine sur le point d’être coupée par la lame d’un couteau ou d’un ciseau. Les participants ont ensuite été exposés à des images semblables, sur lesquelles la main humaine était remplacée par celle d’un robot.

L’activité cérébrale observée chez les cobayes a révélé qu’ils ressentaient aussi de l’empathie pour le robot ! Le sentiment s’estompait toutefois plus rapidement pour nos « semblables » androïdes.

Une empathie que les chercheurs attribuent essentiellement à l’apparence humaine de certains robots.

Philippe Marois, Bouchra Ouatik

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍