Dans le « fatberg » de Londres

15 mai 2018 - Marie-Pier Tremblay

En septembre dernier, les employés de la ville de Londres ont dégagé une immense masse composée de graisse, détritus et couches souillées qui engorgeait les égouts.

Elle pesait… 130 tonnes ! Aujourd’hui, un échantillon séché de ce monstre souterrain est mis en valeur dans un musée sur l’histoire de la ville. Heureusement, il est protégé par trois caissons hermétiques et transparents pour éviter que son odeur ne chasse les visiteurs.

Ce morceau de la « banquise de graisse » (fatberg, en anglais, mélange de fat et iceberg) rappelle qu’il vaut mieux éviter de jeter certains objets dans les toilettes.

Texte : Philippe Marois

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :