Animaux : quand la « cuteness » tue

21 août 2018 - Marie-Pier Tremblay

Quand la « cuteness » tue Un récent rapport de l’ONG World Animal Protection s’alarme de l’augmentation des selfies Instagram pris avec des animaux sauvages dans les attractions touristiques. Résultats : des milliers d’animaux en souffrance et des morts précoces.

Particulièrement chez les paresseux qui, avec leur structure faciale imitant le sourire, peuvent être soulevés par cinq personnes différentes en cinq minutes. Cuuuuute !

« On baigne dans une culture de mignonnerie, confirme Pierre Lavoie, historien de la photographie. La première requête sur le web n’est-elle pas la recherche de vidéos de chatons ? Or, si on aime caresser nos animaux domestiques et leur prodiguer des soins, on transpose ensuite ceci sur des animaux exotiques. On manque de discernement. Et les industries touristiques en profitent. »

Bonne nouvelle, une pétition de 250 000 signataires a fait fléchir Instagram ! Le réseau social affiche maintenant une mise en garde de cruauté animale lors de la publication de selfies animaliers avec des koalas ou des paresseux, par exemple. C’est un début !

Texte : Jade Bérubé

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :