Adios les déchets ! [vidéo]

17 novembre 2017 - Marie-Pier Tremblay

Peut-on vivre sans poubelles ? C’est le défi audacieux des adeptes du mouvement zéro déchet. Depuis 2014, le mouvement zéro déchet (ZD) a le vent dans les voiles. Le concept ? Refuser le superflu, réduire les besoins… pour ensuite recycler ce qui reste. Fini les déchets – ou presque !

Confectionner son propre dentifrice avec de l’argile verte, utiliser des mouchoirs en tissu, récupérer les queues de fraises pour en faire des smoothies… Tous les moyens sont bons pour en finir avec les sacs verts.

Alors que la réduction du gaspillage est une priorité, la tendance ZD se décline sur tous les fronts. Des communautés échangent leurs bonnes adresses dans les réseaux sociaux. Des vlogueurs partagent leur recette de détersif maison. Des familles se retroussent les manches pour changer leurs habitudes.

Des restaurants et des commerçants prennent aussi la vague. Ouvert depuis 2016, Loco est la première épicerie ZD à Montréal. Elle offre exclusivement des produits en vrac, des pots en consigne et des emballages 100 % recyclables. Une bonne nouvelle, quand on sait que 70 % du plastique des sites d’enfouissement provient des emballages alimentaires.

Une famille zéro déchet et fière de l’être

Juana, 15 ans, a grandi en Colombie. La consommation responsable et la conscience écologique sont déjà bien ancrées dans les habitudes des citoyens : « On faisait déjà du compost et du recyclage, dit Juana. Un fermier passait de porte en porte pour remplir les récipients de lait. »

La famille Ortiz-Martinez déménage au Canada en 2009. Le dépaysement est total : « Nous n’en revenions pas de voir autant de gaspillage et de suremballage. Pour nous, il était inconcevable d’acheter un brocoli sur un plateau de polystyrène et enveloppé d’une pellicule plastique ! »

Heureusement, Juana découvre des initiatives locales qui respectent ses valeurs écologiques : « Dans notre quartier, il y a des frigos de rue, dit Juana. L’été, on y dépose des aliments en surplus et on peut en prendre d’autres en échange. » Une bonne façon d’éviter le gaspillage ! »

La jeune fille remarque beaucoup de gaspillage à la cafétéria de son école. « Quand mes amis voient mon lunch, ils sont surpris de ne voir ni aliments dans des contenants jetables, ni plats prêts-à-manger du commerce. J’apporte des plats cuisinés dans un thermos et je mets mes sandwichs dans un sac de tissu. J’apporte du jus maison dans une bouteille de verre. »

La famille achète aussi du shampoing écologique en vrac et fabrique ses propres produits ménagers, du savon à vaisselle au détersif en passant par les nettoyants tout-usage à base de vinaigre et de bicarbonate de soude. Juana confectionne même son déodorant et son baume à lèvres !

Le mode de vie ZD nécessite certainement une adaptation, surtout les premiers temps. Mais les efforts ne sont pas aussi exigeants qu’on pourrait le penser : il faut par exemple dix minutes pour fabriquer cinq litres de savon à lessive. L’important, c’est que chacun peut y aller au rythme qui lui convient et faire sa part, un déchet à la fois !

5 IDÉES POUR UN NOËL ZD

  1. Remplacer les biens matériels par des sorties spéciales ou des services rendus.
  2. Offrir des objets de seconde main : livres, films, jouets, bijoux…
  3. Confectionner vos cartes et vos cadeaux – un foulard tricoté, une peinture, des biscuits, des huiles aromatisées…
  4. Préparer un pot Mason rempli de gâteries achetées en vrac – noix, chocolats, bonbons…
  5. Emballer les cadeaux avec du papier brun, du tissu, du papier journal ou des revues.

Pour vous inspirez

Le blogue de Jule
Consommons sainement
Famille zéro déchet

Texte : Marie-Claude Ouellet

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍