72 heures en Cappadoce

9 janvier 2015 - Rédaction Curium

 

Olivier.casting2

Olivier / Globe-trotter

J’ai 18 ans et je me suis récemment découvert une passion pour les voyages et la découverte du monde. Je partagerai avec vous mes expériences de voyage.

À travers les Caraïbes, l’Europe et l’Amérique du Nord, je m’engage à vous donner envie de voyager !

 

À LA DÉCOUVERTE DU CAPPADOCE

Le Cappadoce est un endroit magique.

Du confort de mon siège d’avion, je regardais ce paysage lunaire qui s’ouvrait à moi. J’avais réservé un transport depuis l’aéroport de Kayseri jusqu’à Göreme, une petite ville inscrite à l’UNESCO.

Premier jour : le hammam

hammam2

J’ai profité de mon premier après-midi pour me détendre au Elis Hammam (un hammam turc). On vous demande d’y enlever vos vêtements et de porter une serviette turque, et de vous rendre dans un sauna pour une quinzaine de minutes. Ensuite, direction une grande salle de marbre, où les pierres sont chauffées par les rayons du soleil qui pénètrent par un puits de lumière au plafond.

Un employé vous applique un gommage (ou plutôt décapage) de la peau, et on savonne votre corps pour procéder à un lavage en profondeur. On vous attendrit les cuisses comme si elles étaient des Boston AAA.  Une fois cette étape réalisée, il ne vous reste plus qu’à profiter d’un peu de repos dans un jacuzzi en écoutant un épisode d’un téléroman quétaine turque.

Astuce: ayez l’intelligence que je n’ai pas eue et évitez de vous mettre de la crème solaire juste avant! Vous allez seulement vous mériter un regard gênant d’avoir l’air d’un pas-propre. :-/

Deuxième jour : montgolfière 

Montgolfiere

Je devais me lever au petit matin puisque j’allais vivre l’expérience d’une vie : un tour de montgolfière dans la vallée de Göreme. Au prix d’environ 120 euros, l’activité comprenait le transport, un léger déjeuner et une heure de vol. Il y a plus de 150 montgolfières qui surplombent la vallée en même temps, et bien que ce soit faiblement dangereux, les incidents sont assez rares.

Le seul truc un peu weird, c’est que le pilote ne contrôle pas le ballon. Il peut décider de la hauteur du ballon vis-à-vis le sol, mais pas dans quelle direction il va: c’est le vent qui nous guide. Ça veut dire qu’on peut se ramasser un peu n’importe où.

Ensuite, c’est le champagne poppin’ et le party pogne ben raide (non pas vraiment). On fait juste embarquer dans le minibus et on revient à l’hôtel avec un certificat de vol.

Troisième jour : Ville souterraine

Pour cette dernière journée en Cappadoce, j’ai consacré la journée à faire une visite guidée de la région qui m’a permis d’explorer le magnifique canyon de la vallée d’Ihlara.

L’arrêt le plus intéressant de notre aventure a été la visite de la ville souterraine de Derinkuyu. Ce n’est nul autre qu’un village entier qui vivait plus de 80 m sous terre. Plusieurs questions restent sans réponses quant à la durée de l’occupation de ce village et leur mode de vie, mais la visite est très intéressante.

the

Plus tard dans la journée, je me suis assis à un petit café de Göreme, dégustant un thé aux pommes et un baklava, en me remémorant ces trois derniers jours en Cappadoce. Une région porteuse d’Histoire pourtant inconnue de la plupart des gens…

Alors que le soleil se couchait sur Göreme, je me suis fait la promesse de ne jamais oublier cette ville.

Infos pratiques

La Turquie est un véritable «melting pot» qui propose de nombreuses activités.

Ce pays est relativement facile à visiter, avec un réseau de transport aérien et routier très bien développé. C’est un pays peu dispendieux, et pour 80 $ par jour, il est possible de bien manger, de dormir dans des hôtels et de visiter tout ce qui vous plaît.

 

Vous trouvez plusieurs informations supplémentaires sur mon site personnel : www.olichab.com

publiez votre commentaire

dites-nous ce que vous en pensez

 :-)  ;-)  :-D  :-(  :-P  :-o  :-x  :-|  :-?  8-)  8-O  :cry:  :lol:  :roll:  :idea:  :!:  :?:  :oops: 💩 💪 👍

Votre adresse ne sera pas publiée. Les champs ci-dessous sont facultatifs :